CORPVS

CHRISTIANORVM

CLAVES - SVBSIDIA

‖ La théologie byzantine ‖

Malgré le rôle prépondérant de la religion dans la vie millénaire de l’Empire byzantin, la théologie byzantine et sa tradition restent relativement peu étudiées. Pourtant, une partie importante de la littérature théologique byzantine est depuis longtemps accessible aux chercheurs. Et, plus récemment, les grandes collections de textes telles que le Corpus Christianorum, Series Graeca (Turnhout), les Sources chrétiennes (Paris) ou les Patristische Texte und Studien (Berlin - New York), lui accordent une place considérable. Pour s’orienter dans cette abondante littérature, les spécialistes possèdent depuis plusieurs années la synthèse désormais classique de H.-G. Beck (1959), à laquelle il faut joindre maintenant l’ouvrage fondamental de G. Podskalsky (1988), qui s’inscrit dans sa suite et la complète pour la période dite de la Turcocratie (1453-1821). Conçus comme des répertoires encyclopédiques, ces ouvrages offrent une vision panoramique du domaine. Aussi, pour saisir pleinement la démarche et la pensée individuelles des théologiens byzantins et post-byzantins, la recherche doit-elle à présent franchir une nouvelle étape.
C’est dans ce but qu’a été entreprise la réalisation de La théologie byzantine et sa tradition, avec des articles substantiels consacrés à ses personnalités majeures, du VIe au XIXe siècle (volumes I & II). Un troisième volume portera sur l’histoire ecclésiastique et la théologie du monde orthodoxe non grec, considéré par pays ou zones linguistiques.
Premier ouvrage de ce genre au niveau international, La théologie byzantine et sa tradition a été mise en chantier en 1993 par Carmelo Giuseppe Conticello (CNRS) et Vassa Conticello (EPHE) dans le cadre des activités du « Centre d’études des religions du Livre ». Sa réalisation est le résultat de la collaboration étroite d’une centaine de spécialistes — patristiciens, byzantinistes, orientalistes, théologiens, philologues, historiens, biblistes, canonistes — de 14 pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Canada, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Russie, Yougoslavie. L’ambition première de l’ouvrage est d’aborder le domaine théologique byzantin à travers ses forces vives, les théologiens, perçus comme des sujets porteurs d’une expérience spirituelle riche et vivante, dont la production compte parfois parmi les chefs-d’oeuvre de la littérature théologique universelle. Sa seconde ambition est de considérer ce domaine dans toute son extension, aussi bien chronologique que géographique, la coupure historique de 1453, date de la chute de Constantinople, ne marquant pas la fin de cet univers de pensée qui continue de vivre dans l’Orthodoxie moderne et contemporaine.
A travers quarante articles monographiques de cinquante à cent cinquante pages, La théologie byzantine et sa tradition se propose d’offrir au monde universitaire et au public cultivé une première mise au point d’envergure et un instrument de travail fondamental. C’est la raison pour laquelle un soin particulier a été accordé à la prosopographie, à la constitution d’un répertoire complet des oeuvres de chaque théologien considéré — cette section constitue l’esquisse d’une Clavis Auctorum Byzantinorum, sur le modèle de la Clavis Patrum Graecorum de M. Geerard —, au repérage des manuscrits pour les oeuvres inédites, à l’exhaustivité et à la présentation critique des bibliographies en langues occidentales et orientales, à l’élaboration d’index détaillés. Pour illustrer l’exposé sur la doctrine des auteurs présentés, partie centrale de chaque contribution, l’ouvrage rassemble également un grand nombre de textes, traduits pour la première fois ou édités critiquement. Dans le même esprit, le troisième volume accordera une attention particulière à la prosopographie et à la présentation critique d’une bibliographie le plus souvent inaccessible au public occidental.
L’ouvrage s’adresse en premier lieu aux spécialistes (patristiciens, byzantinistes, historiens des religions, théologiens, médiévistes, orientalistes, slavisants ...), mais son caractère de "somme", ses bibliographies critiques et ses nombreuses traductions d’écrits théologiques, le rendent également indispensable aux étudiants et à toute personne intéressée par le christianisme grec, oriental et slave.
Les langues de publication sont le français, l'allemand, l'anglais, l'italien, l'espagnol.

  • First volume: 2002

  • Number of volumes published: 2 (September 2015)

  • Publication frequency: Irregular

  • Editorial responsibility: Carmelo Giuseppe Conticello (CNRS)

  • Publishing manager: Bart Janssens

Vol. I, 1: (VIe-VIIe s.)

  1. Justinien (Alain Le Boulluec)

  2. Romanos le Mélode (Johannes Koder)

  3. Jean Climaque (Marie-Joseph Pierre, Carmelo Giuseppe Conticello, John Chryssavgis)

  4. Isaac le Syrien (Sebastian Brock)

  5. Maxime le Confesseur (Peter Van Deun, Pascal Müller-Jourdan)

  6. Anastase le Sinaïte (K.-H. Uthemann)

  7. (En appendice) Macaire l’Égyptien / Syméon de Mésopotamie (Vincent Desprez).

Vol. I, 2: (VIIIe-XIIe s.)

In Preparation

Vol. II: (XIIIe-XIXe s.)

  1. Gregorio il Sinaita (Antonio Rigo)

  2. Gregory Palamas (Robert E. Sinckewicz)

  3. Gregorio Akíndinos (Juan Nadal Cañellas)

  4. Nicola Cabasilas Chamaetos (Yannis Spiteris, C. G. Conticello)

  5. Mark Eugenikos (Nicholas Constas)

  6. Georgios Gennadios Scholarios (Franz Tinnefeld)

  7. Jérémie II Tranos (Christian Hannick, Klaus-Peter Todt)

  8. Kyrillos Loukaris (Klaus-Peter Todt)

  9. Dositheos II. von Jerusalem (Klaus-Peter Todt)

  10. Eugène Boulgaris (Daniel Stiernon)

  11. Nicéphore Théotokès (Vasilios Makrides, Vassa Conticello)

  12. Nicodemo Agiorita (Elia Citterio)

  13. La Philocalie et ses versions (Vassa Conticello, Elia Citterio).

Publications

  1. Jean Damascène (Robert Volk, Andrew Louth)

  2. Théodore Stoudite (Giorgios Fatouros et alii)

  3. Photios de Constantinople (Ferdinand Gahbauer, Carmelo Giuseppe Conticello)

  4. Syméon le Nouveau Théologien (H. J. M. Turner)

  5. Euthyme Zygabène et Nicétas d’Héraclée (Gilles Dorival)

  6. Théophylacte de Bulgarie (Carmelo Giuseppe Conticello)

  7. « La LXX à Byzance » (Cécile Dogniez) 

  8. « Répertoire des exégètes byzantins » (C. G. Conticello, Laurence Vianès et alii)

  9. Ps.-Denys l’Aréopagite (Ysabel de Andia).

© 2019 by Corpus Christianorum. Proudly created in cooperation with Brepols Publishers