CORPVS
CHRISTIANORVM

LINGVA PATRVM

A series of monographs on linguistic and stylistic phenomena in the writings of early Christian and medieval authors. [Further reading]

Publications

CCLP 1 - Bibliographie signalétique du Latin des Chrétiens

CCLP_series.jpg

G. Sanders, M. Van Uytfanghe

CCLP 2 - Pagan and Biblical Exempla in Gregory Nazianzen. A Study in Rhetoric and Hermeneutics

CCLP_series.jpg

K. Demoen

The Greek Church Father Gregory Nazianzen (ca.330-390) is famous for being an exponent of the fusion of Hellenism and Christianity. In the Byzantine tradition, he was called the Christian Demosthenes, but he was also provided with the epithet of the Theologian. This book examines the reception of both pagan and biblical traditions in Gregory's oeuvre, more specifically in the exempla (Gr. paradeigmata) that present mythological, historical and biblical characters and events. This reception is placed within the broader framework of the overall interaction between poetics, rhetoric and theology in the developing Christianity of Late Antiquity.

CCLP 3 - Les traités orthographiques grecs antiques et byzantins

CCLP_series.jpg

J. Schneider

Ce livre donne, en trois parties chronologiquement ordonnées, une description historique des traités orthographiques byzantins. La première partie est consacrée aux ouvrages paléobyzantins. On y met en évidence la tradition complexe des traités de Timothéos de Gaza et de Jean Charax. La comparaison des quatre traités identifiables permet d'apprécier leur homogénéité, et d'y reconnaître le reflet des traités antiques perdus. La deuxième partie étudie divers ouvrages qui figurent parmi les sources de l'Etymologicum Genuinum. L'auteur montre que les Canons de Théognostos constituent bien pour l'essentiel une adaptation du traité prosodique d'Hérodien. Il a pu repérer deux nouveaux manuscrits de l'Orthographe de Choiroboscos, et apprécier l'importance de cette oeuvre parmi les sources de l'Etymologicum Genuinum. Dans la troisième partie sont étudiés les répertoires qui utilisent l'Etymologicum Genuinum (ou Etymologicum Magnum) et ces deux avatars du lexique de Diogénianos que sont le lexique d'Hésychios et le Lexicon Ambrosianum. L'auteur a reconnu l'importance de deux manuscrits des Herodiani Partitiones négligés jusqu'à présent, montré la permanence dans les Herodiani Partitiones et dans les répertoires qui leur sont apparentés de la tradition analogique antique, et aussi étudié des ouvrages moins scientifiques et plus pédagogiques encore inédits. La conclusion récapitule ce qu'on peut dire aujourd'hui des traités antiques perdus, en particulier de celui d'Hérodien, et on y récuse l'attribution à Hérodien du palimpseste de Leipzig. L'index des manuscrits ne se borne pas à reprendre les manuscrits utilisés dans le livre, puisqu'il mentionne plusieurs ouvrages orthographiques exclus de la présente étude, et que pour les ouvrages étudiés il apporte des compléments. Les manuscrits consultés, directement et en reproductions, sont au nombre de cent cinquante.

CCLP 5 - Latin écrit - Roman oral? De la dichotomisation à la continuité

CCLP_series.jpg

M. Van Acker, R. Van Deyck, M. Van Uytfanghe (eds)

L’objectif principal de ce recueil est de proposer des pistes pour réintégrer dans le domaine de la transition latin / langues romanes les notions de continuité et de variabilité. Caractéristiques fondamentales de notre conception moderne de la langue, celles-ci n’ont pas toujours été présentes dans les attitudes envers la langue en diachronie, d’où une tendance à la dichotomisation toujours réelle.  Afin d’inviter chacun à prendre conscience de la multiplicité des aspects à prendre en considération lorsqu’on traite de l’histoire d’une langue qui n’est plus accessible sous sa forme première, c.-à-d. sous sa forme parlée, nous avons regroupé ici différents regards posés sur le rapport oral/écrit dans l’émergence des langues romanes.

CCLP 6 - Accentio, distinctio, apex. L'accentazione grafica tra Grammatici Latini e papiri virgiliani

CCLP_series.jpg

M. C. Scappaticio

Accentus, distinctio, apex... intends to offer a functional instrument for the exegesis of some of the unregulated norms of the Grammar of Legibility – to use Malcom Parkes’ lucky expression – and a point of departure for further research. Structured on the double track of ‘texts’ (Virgilian uolumina) and ‘texts about texts’ (Late Antique grammatical treatises), this survey focuses on the value of graphic accentuation signs. These signs are, actually, a way of reading in praxis, besides being graphematic units, in Latin papyrological documents, and they provide a direct expression of the textual performance and ‘material’ effect of grammatical precepts.

In fact, there is a common denominator in all the sections de accentibus and de distinctionibus in the Artes: in scholarly and didactic contexts (in particular, in the eastern Empire), accentus and distinctio were not simply oral realities, but also inheritances of Τέχναι γραμματικαί, and they had their completeness in a written dimension. Talking about nota, figura, forma and describing how to mark signs meant giving directions about making accents and distinctiones and looking at them as features belonging to a reality other than the simply ‘spoken’ text.

CCLP 7 - À l'école de Cassiodore. Les figures « extravagantes » dans la tradition occidentale

CCLP_series.jpg

A. Grondeux

L'étude des figures employées par Cassiodore dans son Expositio psalmorum et de leur postérité répond à plusieurs questions, celle de la constitution, au VIe siècle, d'une terminologie savante qui puise à des sources grecques, celle de la transmission d'une branche du savoir antique au Moyen  Âge, celle enfin du rôle des figures dans l'exégèse. De même que les arts libéraux se voulaient alors au service de l'exégèse, l'histoire de ces disciplines peut en effet aujourd'hui servir à celle de l'exégèse. De Cassiodore à Lanfranc, Manegold, Anselme de Laon, Bruno le Chartreux et Pierre Lombard , l'étude de figures utilisées pour commenter l'Écriture fait apparaître les liens entre certains commentaires médiévaux, car le recours à un vocabulaire spécialisé trahit des filiations, et jette un éclairage nouveau sur certains problèmes d'attribution. Elle met aussi en lumière les sources autres qu'exégétiques auxquelles certains maîtres ont eu recours, en liaison avec les commentaires de poètes antiques enseignés dans les écoles et la grammaire de Priscien. Elle révèle une double dynamique de remploi sélectif de la terminologie antique et de  renouvellement original, ainsi qu'un  va-et-vient entre arts libéraux vers l'exégèse, puisque cette terminologie se trouve partiellement récupérée par les grammaires à partir du XIIe siècle.

CCLP 8 - The Latin of the Grammarians. Reflections about Language in the Roman World

CCLP_series.jpg

R. Ferri, A. Zago (eds)

What can Roman grammarians tell us about their language from a modern linguistic perspective? This book brings together scholars interested in Roman grammarians from a variety of areas, from manuscript research to modern sociolinguistics and the history of Latin. Their combined effort tries to elicit a wide-ranging, comparative picture of cutting edge research on Roman grammar, with special focus on the Roman grammarians' perception of linguistic change in Latin, sociopragmatic variation, and linguistic interference from Greek. Grammarians were not simply transmitters of rules: they also spoke the language of their times and were alert to social and pragmatic variations of usage, and at the same time reflected the formation of new Latin standards different from the language of the syllabus authors (Pompeius, Consentius, Medieval authors of artes grammaticae).

CCLP 9 - Genèse du supplétisme verbal: du latin aux langues romanes

CCLP_series.jpg

M.-A. Julia

L'ouvrage décrit le processus du supplétisme verbal et l'illustre dans quatre grands champs sémantiques : "aller", "porter", "manger", "guérir".

Grâce aux bases de données développées par Brepols, l'auteur établit des statistiques de fréquence sur toute la littérature latine, depuis le latin archaïque jusqu'au latin très tardif, et parvient à montrer l'évolution de plusieurs supplétismes des langues romanes, prenant leur source dans le latin. Il apparaît ainsi que certaines formes d'un même paradigme cèdent alors que d'autres se montrent plus résistantes. La genèse de quatre supplétismes fait apparaître un même un processus d'évolution, qui tient en partie à la phonétique, à la sémantique et aux usages de la langue parlée au quotidien. Il s'agit d'une étude inédite dans le domaine de la linguistique latine qui s'attache à l'exhaustivité.

CCLP 10 - Disticha sancti Ambrosii. Introduzione, testo criticamente riveduto, traduzione e commento

CCLP_series.jpg

F. Lubian

This book represents the first monographic work dedicated to the Disticha attributed to Ambrose of Milan, a cycle of twenty-one hexametrical distichs whose aim is the description and explanation of pictured narratives from the Old and the New Testament. After an introduction which enlightens all aspects of the epigrammatic cycle (transmission, paternity, debts towards previous Latin poetry, Fortleben, hypothesis of reconstruction), the author provides a revised text, a new Italian translation, and a detailed philological, textual, exegetical and iconographic commentary to the Disticha.

CCLP 11 - Las palabras del paisaje y el paisaje en las palabras de la Edad Media. Estudios de lexicografía latina medieval hispana

CCLP_series.jpg

E. Perez Rodriguez

Collective work of contrastive lexicography that brings together thirteen essays by outstanding mediaeval scholars from the Iberian peninsula which study the landscape (in a broad sense) and the words ‒mainly Latin, but also Romance‒, that describe it from different mediaeval Latin sources from Spain.

CCLP 4 - Ut quique rustici et inliterati hec audierint intellegant. Hagiographie et communication verticale au temps des Mérovingiens (VIIe-VIIIe siècles)

CCLP_series.jpg

M. Van Acker

L'application à la période mérovingienne, de la notion de communication verticale – communication entre personnes de niveau culturel différent – relève d'une approche neuve dans le domaine de la linguistique historique des langues romanes.  Celle-ci a pour principale caractéristique de rendre au latin précarolingien sa fonction communicative.  Les textes ne sont plus des parois irritantes qui nous séparent d'une phase révolue de la langue parlée, mais des entités dynamiques qui constituent une partie intégrante de la vitalité langagière.  Quatre vitae sont abordées sous cet angle.  En posant la question de leur  fonctionnement communicationnel, l’auteur s’interroge sur les modalités d'intercompréhension entre deux stades langagiers et sur les mécanismes de dynamisme entre un écrit encore latin et un oral sans doute déjà roman.

In preparation

  • Post-Byzantine Latinitas. Latin in Post-Byzantine Scholarship (15th-19th cent.) – ed. Vasileios Pappas, Ioannis Deligiannis, Vaios Vaiopoulos

  • Tradurre tradire tramandare: i Padri Greci nell'Occidente Latino e nell'Oriente Siriaco. Actes du colloque organisé par le Dipartimento di Studi Umanistici, Università di Roma Tre, le 20-21 février 2017 – ed. C. Noce

© 2019 by Corpus Christianorum. Proudly created in cooperation with Brepols Publishers