• BR

Ancient Grammar and its Reception

Updated: Jan 21

In Apollonius Dyscole et Priscien: Transmettre, traduire, interpréter. Éléments d'une histoire problématique (Corpus Christianorum. Lingua Patrum, 13), Frédéric Lambert and Guillaume Bonnet have brought together a number of contributions in order to understand how grammar, as a cumulative discipline, developed.

[Continue reading below the cover]



Apollonius Dyscole, grammairien philologue d'Alexandrie du deuxième siècle de notre ère, fondateur de la syntaxe dans la tradition européenne, est considéré depuis l'Antiquité comme un des plus grands grammairiens grecs. Son œuvre est en tout cas certainement la synthèse la plus aboutie de l'héritage des grammairiens grecs et plus largement de tous les philosophes et rhéteurs qui ont réfléchi sur le langage. Priscien, qui professait à Constantinople quatre siècles plus tard, a abondamment cité et transposé au latin les analyses d'Apollonius, dont il est le premier traducteur et transmetteur. Ce recueil de contributions se propose de faire le point sur l'histoire de la réception de ces deux grammairiens essentiels pour mieux comprendre comment s'est constitué, à travers ruptures et continuité, une discipline cumulative comme la grammaire.

Frédéric Lambert, professeur de Linguistique à l'université Bordeaux Montaigne, est l'auteur de plusieurs articles sur Apollonius Dyscole. Guillaume Bonnet, professeur de langue et littérature latine à l'université de Bourgogne, est l'auteur de plusieurs articles sur Priscien et il fait partie du groupe Ars Grammatica.


Table des matières

Présentation (Frédéric Lambert & Guillaume Bonnet)

Liste des abréviations


Première partie : Apollonius et Priscien aller-retour

De Priscien à Apollonius : le choix d'un modèle (Marc Baratin)

Le domaine de la deixis entre les yeux et l’esprit (Stella Merlin Defanti)

Le νοητόν dans la tradition grammaticale : Alexandrie, Rome, Byzance (Manuela Callipo)

Le silence des grammairiens anciens (Apollonius Dyscole et Priscien) au sujet des adverbes non adverbaux (Lionel Dumarty)

Les limites de la catégorie « pronom » chez Apollonius et Priscien (Jean Schneider)

Apollonius Dyscole, Priscien, et les autres : la problématique du pronom et la référence personnelle (double) (Tim Denecker, Pierre Swiggers & Alfons Wouters)

La terminologie dans l’Ars de Priscien : enrichissement du lexique grammatical latin (Madeleine Keller)


Deuxième partie : Moyen-Âge et Renaissance

Ælfric’s Translation of the Excerptiones de Prisciano into Old English: The Reception of Priscian in Anglo-Saxon England (Yekaterina Yakovenko)

The Legacy of Priscian and the Doctrine of Syntax in the Medieval Grammars (Paola Cotticelli Kurras)

Priscianic and Medieval Metalanguage in Four Humanist Treatises on Grammar (Anneli Luhtala)

Jules-César Scaliger, Priscien et « les Grecs » (Bernard Colombat)

Traduire la Syntaxe à la Renaissance : le témoignage des manuscrits (Filippomaria Pontani)

Comment convertir Ἀπολλώνιος ὁ Δύσκολος en Apollonius Facilis : à propos de la première « édition critique » du Περὶ συντάξεως (1590) (Ana Kotarcic, Raf Van Rooy & Pierre Swiggers)


Troisième partie : Apollonius, Priscien et la linguistique

Retour sur la transmission matricielle des parties du discours à l’aune de la Syn-taxe d’Apollonius et de la syn-catégorématique de Priscien (Rim Abidi)

Emile Egger lecteur critique d’Apollonius Dyscole : un modèle pour le XXIe siècle? (Frédéric Lambert)


Indices

185 views0 comments